Jiuzhai Valley National Park, Chine : visite

de | octobre 6, 2017

L’activité touristique en Chine ne cesse de s’évoluer. Un voyage dans ce grand pays de la planète dispose une large variété d’atouts pour attirer autant de visiteurs. Parmi eux, la réserve naturelle de la vallée de Jiuzhaigou.

Brève historique du parc national de la vallée de Jiuzhaigou

Situé dans le district de Jiuzhaigou, à la frontière nord de la province du Sichuan, placé sous la juridiction de la préfecture autonome tibétaine et qiang d’Aba, ce parc national est spécialement célèbre pour la beauté de ses lacs et de ses chutes d’eau. Cet endroit doit son appellation, signifiant le « ravin aux neuf villages » aux neuf hameaux tibétains qui se trouvent aux alentours. Puis, il a été renommé de par les merveilles qu’il renferme.

Au début, la zone reculée est fréquentée par les peuples tibétains et Qiang depuis des siècles. Elle était encore inaccessible et peu commun avant 1975. Elle est devenue un lieu d’exploitation forestière jusqu’à ce que le gouvernement Chinois ait interdit une telle activité, et l’ait transformé en un parc national en 1982. Depuis 1984, l’aménagement des installations et des règlements ont été réalisés pour que le site puisse accueillir les touristes.

Suivant la tradition tibétaine, un dieu donna un miroir à la déesse qu’il avait une affection. Mais celle-ci cassa le miroir en 118 morceaux en le laissant tomber pour composer autant de lacs. La vallée de Jiuzhaigou est un lieu magique inégalable pour les chinois.

Sur le plan géologique, cette réserve est formée principalement, comme la région du plateau tibétain, de calcaire d’une ancienne plaque océanique. Et sa dissolution a engendré la coloration en bleu turquoise ou émeraude des eaux, avec l’effet de la lumière du jour ou améliore le reflet d’un ciel azuréen. Les lacs résultent de l’interruption des cours de rivières par des avalanches.

Jiuzhai-Valley-National-Park-Chine

Les riches de l’endroit

De passage dans la réserve naturelle de la vallée de Jiuzhaigou, la plus belle chose qui vous rend indubitablement sans voix, c’est la beauté des eaux émeraude et turquoise des lacs, associée à la magnificence de la nature. S’étendant sur une superficie de 72 000 hectares au nord du Sichuan, la vallée de Jiuzhaigou renferme près de 120 lacs éparpillés parmi les montagnes, les chutes d’eau, les grottes, les terrasses, les forêts et les prairies. Elle se trouve sur un relief très accidenté dont le point le plus haut culmine à 4 800 mètres d’altitude, mais d’autres sommets s’échelonnent entre 2 000 et 3 200 mètres.

Ce parc national contient une diversité de paysage, un écosystème forestier bien fourni, une grande richesse en faune et flore très rares dont 140 espèces d’oiseaux et d’autres animaux menacés (panda géant et takin du Sichuan).

Grâce à cette beauté inouïe, le site a inspiré une palette de décors de film, à savoir le « Tigre et Dragon » sorti en 2000. L’Unesco a classé le parc naturel parmi la liste de sites du patrimoine mondial en 1992, et en 1997, l’organisation lui a octroyé le statut de réserve de la biosphère. Il s’agit d’un parc naturel fermé, à l’américaine, une imitation de Yellowstone.